RSE2

Êtes-vous sensible à la RSE ?

Testez-vous !

Ci-dessous figurent quatorze situations hypothétiques d’entreprise. Mettez-vous à la place du propriétaire, directeur, patron ou chef de ces entreprises et choisissez l’alternative que vous suivriez de préférence.

 

1.     Vous avez créé, dans votre entreprise, une nouvelle méthode de développement de compétences professionnelles pour un métier déterminé 

a.    Vous gardez cette méthode comme avantage compétitif.

b.    Vous partagez cette méthode avec l’association professionnelle de ce métier.

2.     L’entreprise que vous avez créée il y a trois ans emploie maintenant 10 personnes 

a.    Vous les consultez, mais prenez seul toutes les décisions importantes.

b.    Vous favorisez les prises de décision participatives, en y incluant vos fournisseurs et clients.

3.     Votre petite boutique de mode reçoit de plus en plus de demandes de sacs à main en peau de serpent. 

a.    Vous achetez ces produits sans vous préoccuper de leur fabrication. 

b.    Vous vous renseignez sur les conditions humaines et environnementales des fermes d’élevage des serpents.

4.     Quelques-uns de vos employés discutent ouvertement des meilleures conditions de travail chez certains de vos concurrents. 

a.    Vous leur demandez fermement de ne pas en parler sur les lieux de travail. 

b.    Vous les encouragez à en parler et à chercher des améliorations possibles.

5.     Votre principal fournisseur a trouvé la solution pour être de meilleurs prix, en transformant ses employés en indépendants. 

a.    Vous considérez que la solution est astucieuse et réfléchissez à la possibilité de l’implanter.      

b.    Vous cherchez un autre fournisseur.

6.     Votre entreprise se compose de vous, 3 ingénieurs, un vendeur et un assistant comptable. 

a.    Vous n’envoyez que votre meilleur ingénieur faire une formation complémentaire.

b.    Vous divisez 2% de la masse salariale en six parts égales pour que chacun puisse suivre une formation continue.

7.     Votre entreprise de transports s’est fait l’honneur, jusqu’à maintenant, de livrer dans un délai maximum de 6 heures ?    

a.    Vous continuez sans vous poser de questions, prônant que les clients sont toujours pressés.      

b.    Vous mesurez et calculez votre consommation énergétique, puis vous discutez avec vos clients d’un délai maximum de 24 heures, favorisant ainsi une optimisation des parcours.

8.     Votre entreprise est un commerce de fruits et légumes.     

a.    Vous tenez absolument à vendre des fraises en avril, produites dans une serre chauffée.      

b.    Vous essayez de convaincre vos clients d’attendre les fraises de juin, cultivées en plein air.

9.     Votre entreprise doit s’agrandir et le terrain à côté, appartenant à la commune, serait vraiment idéal. 

a.    Vous demandez à votre ami député de plaider en votre faveur, lui rappelant combien de fois vous avez « sponsorisé » ses campagnes. 

b.    Vous organisez une conférence locale, pour convaincre vos concitoyens des avantages pour la commune à soutenir votre croissance.

10.  Votre ami entrepreneur vous demande de répondre à un appel d’offre, en proposant un prix juste un peu supérieur au sien.   

a.    Vous êtes d’accord, en lui disant que vous espérez bien un retour d’ascenseur.     

b.    Vous refusez poliment, en disant que vous prônez une concurrence loyale.

11.  Vous avez une entreprise d’assistance informatique et votre agence de publicité vous propose une affiche avec le slogan « Devant autant de technologie, on est tous un peu blondes »          

a.    Vous trouvez le slogan drôle et vous lui donnez le mandat.       

b.    Vous demandez à une autre agence de vous proposer une publicité moins stéréotypée.

12.  Votre entreprise fabrique des meubles de jardin en bois. 

a.    Vous calculez au plus juste en espérant que les clients n’auront pas de remords à changer tous les trois ans.          

b.    Vous choisissez un bois séché pendant plus longtemps et leur proposez des meubles qui durent plus de dix ans, pour un prix à peine vingt pourcents plus élevé.

13.  La commune suggère que votre entreprise de paysagisme parraine le projet de création de sentiers didactiques par les jeunes écoliers.       

a.    Vous écartez la proposition, prétextant le manque de temps et la surcharge de travail.       

c.    Vous acceptez, enchanté de transmettre un peu de votre passion à autant de jeunes.

14.  Vous dirigez une petite agence de décoration intérieure.     

a.    Vous cherchez le prestataire tapissier-décorateur le plus en compte dans un rayon de 80 km.      

b.    Vous donnez préférence au tapissier décorateur du quartier, même s’il a besoin de vos conseils pour se moderniser.

Peut-être sans vous y prêter réellement d’attention, vous venez d’aborder les 7 questions centrales de la RSE définies dans la norme ISO 26000:2010 :

1.    Gouvernance de l’organisation (points 1 et 2)

2.    Droits de l’Homme (points 3 et 4)

3.    Relations et conditions de travail (points 5 et 6)

4.    Environnement (points 7 et 8)

5.    Loyauté des pratiques (points 9 et 10)

6.    Questions relatives aux consommateurs (points 11 et 12)

7.    Communautés et développement local (points 13 et 14)

 

Alors pourquoi vous intéresser à la RSE dès la création de votre entreprise, quels en seront vos avantages ?

Eh oui, réfléchir dès le départ à la responsabilité sociétale de votre entreprise présentera certainement plus d’avantages que d’inconvénients. Entre autres :

•        L’incitation à des réflexions stratégiques à moyen et long terme, permettant de minimiser les risques de perturbations de vos activités à long terme et pouvant déboucher sur la découverte de nouvelles opportunités.

•        La prévision et la gestion améliorées d'un éventail toujours plus grand de risques, y compris sociaux et environnementaux.

•        L’apprentissage de bonnes pratiques de gestion des interactions avec leurs parties prenantes et, par ces interactions, de conduire plus aisément vos projets vers le succès.

•        Les économies financières substantielles en conséquence de réflexions sur la réduction de vos impacts sociaux et environnementaux directs, tels que la mobilité douce, le télétravail et l’optimisation logistique.

•        La preuve de votre vision à long terme, face à de potentiels financeurs ou investisseurs.

•        L’amélioration de la gestion de la réputation de  votre organisation, de ses produits et de ses marques.

•        Une plus grande facilité à recruter, à former et à garder votre personnel, par exemple en conséquence directe de la fierté suscitée par les produits et les pratiques de  votre entreprise.

•        L’amélioration de votre compétitivité et de votre positionnement sur le marché, par exemple grâce à la différenciation et à l'innovation en termes d'organisation, de processus et de produits.

•        Et bien d’autres…

 

Vous voulez en savoir plus ?